Anne Eperle (02/2013)

" La poésie ce ne sont pas seulement des mots assemblés qui se rencontreraient une première fois sur une feuille, c'est une flamme qui bat au fond de nous, et qui ne cesse de s'agrandir au fil du temps qui passe, c'est un état qui imprègne une vie entière et qui pourra peut-être trouver son point d'orgue dans le langage, ce qui sera tout bonnement une heureuse conclusion." Un passager dans la baie, Bernard Berrou.

     Les chanteurs talentueux sont si rares aujourd'hui que lorsque vous en découvrez un, il vous semble être un miracle. Et pourtant, les talents cachés existent et Anne Éperle en est la preuve. Dans la léthargie de l'hiver, caché entre l'annonce du départ prématuré du pape Benoît XVI et les problèmes quotidiens du monde, une voix, tel un ange, est venue ensoleiller ce lundi 11 février. Dans l'ambiguité des heures lasses et mélancoliques, les mots de ses chansons viennent tout à coup vous envahir d'un sentiment de paix et d'attention à l'autre. La poésie dont on sait qu'elle n'est pas le poème, dixit Bernard Berrou, engendre à l'âme un élixir de jeunesse, un vrai bien être, un espoir. Et malgré le ton tantôt sombre, tantôt joyeux et plein d'espérance, on ressent toute la saveur d'un langage chanté d'une jolie voix, profond et sincère. Bravo Anne et merci de vous être prêtée au jeu de l'interview. Bonne chance!

Voici un titre de son premier album: "Mon âme soeur".

INTERVIEW D'ANNE ÉPERLE

J'ai découvert "Tel un ange" sur le blog d'une amie. À la fois poétique et spirituelle, cette chanson est magnifique. D'ailleurs, vos chansons sont des poèmes! N'avez-vous jamais été tentée d'en écrire? Comment trouvez-vous l'inspiration? J'écris sous la forme qui me convient le mieux,  c'est-à-dire des chansons mais il m'arrive d'écrire des nouvelles, et mon grand défi serait de réussir à écrire un livre sur la vie de mes grands-parents, mais j'attends d'être vieille et ridée.

Je ne sais pas si mes chansons sont des poèmes...

L'inspiration vient de différentes manières, je pense qu'elle peut être créée par un état émotionnel, elle peut-être aussi créée par une réflexion personnelle, un constat, ou encore elle peut-être déclenchée par un regard, c'est très variable. Par contre, il m'arrive aussi de décider par la volonté de parler d'un thème en particulier parce que je sens que j'ai quelque chose à dire. Par exemple, dans ma chanson " l'oubiée", j'avais envie de créer une chanson qui, si un jour elle est signée chez un éditeur, puisse rapporter de l'argent à des associations chargées de porter secours aux personnes démunies, parce que j'ai du mal à comprendre que les politiciens ne prennent pas sérieusement les choses en mains. L'inspiration se trouve partout, dans une conversation avec quelqu'un, à la vue d'un film, c'est tellement multiple que c'est sans limites et c'est "l'âme agit" (la magie) de la vie. 

Vous avez une voix magnifique. D'où vous vient-elle? Avez-vous pris des cours de chant? Avez-vous trouvé une amélioration de votre voix après ces cours?

D'après tout ce que je lis sur ma voix, ce sont les auditeurs qui pensent qu'elle est de telle façon ou de telle autre... moi, personnellement je ne fais pas d'analyse. C'est quelque chose qui s'exprime de façon naturelle et je n'ai jamais pris énormément de cours. Ils m'ont servi à éviter certaines erreurs dans le phrasé, pour travailler le placement vocal, pour me rendre compte que je pouvais être en harmonie avec la mélodie. Les cours de chant m'ont appris à structurer mes interprétations mais j'ai eu la chance de travailler avec quelqu'un qui s'est toujours bien gardé de m'imposer des choses inutiles. J'ai pu donner libre cours à mes émotions. J'ai juste le sentiment d'être faite pour chanter mais je n'éprouve pas spécialement de plaisir à m'écouter, ce que je suis obligée de faire quand je travaille en studio avec le retour casque ou quand un titre est mixé pour rectifier éventuellement. Il y a une chose sur laquelle, en revanche, je suis intransigeante! C'est la justesse. Là encore, il y a des gens qui chantent très faux et c'est très beau, mais moi je ne pourrais pas me le permettre.

Vous dites que votre famille ne vous a pas vraiment encouragée, c'est pour cela que vous avez attendu longtemps avant de vous lancer. Vous soutient-elle à présent face à l'évidence d'un réel talent? Effectivement, je suis née dans une famille où il n'y a aucun attachement avec la musique, mais je pense que je ne suis pas la seule dans ce cas là. Seulement, comme je n'appartiens à aucune lignée artistique, j'ai dû me construire d'une manière différente que si j'avais été entourée et encouragée dans ce milieu. J'ai dû faire appel à des ressources qui étaient en moi de façon innée. Vous me demandez si ma famille me soutient à l'heure actuelle? Non, pas du tout, mais il y a longtemps que j'ai passé le cap d'avoir besoin de leur approbation. Il y a un détachement qui se fait. C'est comme avec les personnes qui entrent dans votre vie et qui en sortent. On ne retient pas de force les êtres. Je résonne toujours un petit peu comme en musique. Il faut être au diapason pour s'entendre avec quelqu'un, il faut se comprendre, il faut partager des choses, être en accord l'un avec l'autre, pas forcément sur la façon de penser, mais sur certaines démarches. La démarche artistique, la plupart du temps, vous ne pouvez la partager qu'avec des artistes. J'ai pu heureusement trouver ailleurs ce que je cherchais et ce dont j'avais besoin, en rencontrant des personnes riches à l'intérieur qui m'ont énormément apporté et qui m'ont permis, de toute évidence, de passer "au révélateur". C'est un peu comme un bain en photographie. Il y a des gens qui vous occultent totalement, d'autres qui vous permettent de vous révéler à vous-même. Donc, entourage proche ou pas, je ne suis pas certaine que ce soit ça qui compte.

Où peut-on venir vous écouter? Pour m'écouter, à part le métro parisien, je n'ai pas la possibilité de fonctionner sur scène avec des musiciens, je suis une artiste indépendante. Je ne peux pas rémunérer des musiciens et partir en tournée avec eux. Chanter dans la rue ne me gêne pas, mais j'aspire à autre chose dans la mesure où j'aimerais proposer des spectacles de qualité. C'est normal quand on a le respect pour son métier, on a envie de donner une image qui soit la plus belle possible. Être accompagnée par des musiciens avec un décor scénique, ça me semble être une évidence. J'ai toujours associé les deux parce que c'est le milieu de la danse, que j'ai côtoyé en amateur pendant plus de dix ans, qui m'a appris cela. Pour moi, scène = décor + univers musical = spectacle! Mais il est possible qu'une personne m'aide à me produire dans de petits théâtres parisiens, je n'en dis pas plus... Je vais croiser les doigts très fort!

Quel est cet homme, dont vous parlez, que vous avez rencontré "par hasard" et qui a été la chance de votre vie? Est-ce que le hasard existe? Les rencontres ne sont-elles pas de "l'un prévu" (imprévu)... trois hommes ont été décisifs pour que je puisse sortir mes deux albums. Ils m'ont structurée de manière professionnelle à vie! Alban Bouquette, Pierre Gibaut, Hubert Letombe... parce qu'ils m'ont permis de vivre sur le plan musical des choses que j'avais projetées dans mon imaginaire: mettre les pieds dans un studio, chanter des chansons du répertoire traditionnel français, découvrir ma voix, m'assumer en tant que chanteuse, auteure et mélodiste, chanter mes propres chansons, passer le cap des castings, faire des petits cafés concerts, proposer un univers musical personnel, concrétiser une partie de ce que je suis artistiquement même si je sais que j'ai fais si peu. Une rencontre , ça prend cinq minutes et parfois c'est pour un quart d'heure, parfois pour une partie de la vie... Alban et Hubert ont un énorme bagage scénique, Pierre a été pour moi l'osmose artistique, c'est rare... Alban a fait énormément de scène, il est musicien depuis qu'il est né, il a fait beaucoup de premières parties d'artistes connus et il m'a toujours beaucoup appris. Il a une culture rock à la base. Hubert est musicien de jazz et ne travaille sur scène qu'en improvisation. Pierre, c'est quelqu'un qui m'a donné un partage magnifique. Il voyait en moi!

Quel est votre parcours musicalJ'ai un parcours d'amateur avec un niveau de professionnel, mais tout peut encore changer. Tout peut encore arriver!

Quels sont vos chanteurs favoris? Quel est celui ou celle avec qui vous aimeriez travailler? J'aime Léo Ferré pour la poésie de ses chansons et le cachet de sa voix, la plus belle vibration vocale masculine. Serge Reggianni, qui a laissé une trace dans la chanson française à textes. Alain Barrière est un grand talent de la chanson française poétique. Renaud est unique en tout. J'aime beaucoup Maurane, c'est une très belle artiste. Véronique Sanson après Piaf et Barbara, pour le timbre de voix inimitable... et beaucoup d'autres mais j'aime  "les personnages" en fait. Et je pense que beaucoup d'artistes encore dans l'ombre restent à découvrir, mais qui va les faire sortir de l'ombre???

Si Obispo acceptait de travailler avec moi, je serais ravie! (Rêve)...

Vous souvenez-vous de votre toute première chanson? Si vous me demandez la première chanson que j'ai écrite? Il me semble, même si c'est un peu loin, " Sur mon coeur". Je me souviens avoir entendu quelqu'un parler du coeur, du corps et du cerveau. Cette personne disait que les trois devaient être en accord parfait. Le coeur peut dire une chose alors que le corps en dit une autre, tout en ne permettant pas au cerveau de décider... le coeur c'est le centre de tout... en tout cas, cette chanson chante l'amour sous plusieurs formes et son rôle essentiel. En revanche, la toute première chanson que j'ai interprétée en public, c'était " Le monde est stone". C'est la première reprise que j'ai faite. Une chanson tellement visionnaire...

En quelques jolis mots, pourriez-vous nous chanter la Bretagne? Si je devais le faire, je reprendrais une chanson qui en parle.

Auriez-vous quelque chose à ajouter à cette interview? Demandez-moi quels sont les mots les plus importants de la langue française et je vous répondrais: AMOUR et HUMOUR! Sans les deux, la vie, c'est dur!

Merci Anne pour cette belle interview! Vous pouvez retrouver Anne sur son site: www.anne-eperle.fr

Caroline pour Ar Skandéliked.

Commentaires (2)

Bataille Pauline
  • 1. Bataille Pauline (site web) | 04/07/2013
Très belle interview!
L'humanité infinie émane d'Anne, et se transpose dans sa voix! C'est une magnifique artiste et femme également!
J'aime beaucoup la personne qu'elle est, ce qu'elle renferme, ce qu'elle exprime dans ses textes, dans ses chansons...
Elle est vraiment un très bel exemple!

Merci pour cette interview

Pauline
Anne EPERLE
  • 2. Anne EPERLE (site web) | 20/02/2013
Petit message pour Caroline Constant qui a eu la gentillesse de mettre en avant mon univers.
Merci de son partage, de son bon coeur, c grace à elle que cette interview est née.
Anne Eperle

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau