Evénements

Festival de poésie de Loctudy, avril 2015

 

Et moi qui pauvre hère, sélectionné par le comité de lecture dont le thème cette année est Insurrection poétique. ( 24 avril 2015)

Redonne-moi ce goût d’élan,

Comme autrefois sur l’océan

Où jaillissaient au bout de la ria

Ces grandes marées bleutées dans le vent froid.

Froidure des soirs d’automne,

Et moi, qui pauvre hère,

M’en allais fumant de mes lèvres amères,

Chercher la sardine aux écailles d’argent.

Je sens ma colère bien vivante, écorchant ces genoux de laine

Et fouettant dans l’agrume des sons,

Ces quelques rimes qui poudroient dans le temps.

Car le temps est un vaste domaine,

Je m’insurge contre ces pays qui n’ont d’autres projets que la guerre,

Et qui laissent partir leurs enfants à l’aube de leur plus bel âge.

Regarde-moi dans les yeux, toi qui n’as rien connu de tout ça,

Les tranchées, la mitraille, les corps nus

Que l’ankou n’a pas oubliés

Et que nous n’avons jamais ramenés.

L’or blanc du levant qui scintille sur l’Elorn,

Et dans la pupille noire des plus grands,

N’est plus le même aujourd’hui.

 

©Caroline Constant-2015- Tous droits réservés