Tim Guénard (11/2013)

Nom: Guénard

Prénom: Tim

Profession: semeur d'amour!

Bibliographie:

Plus fort que la haine, 1999, Editions Presses de la Renaissance

Le pardon qui désenchaîne, 2002, Editions du Livre Ouvert

Tageur d'espérance, 2002, Editions Presses de la Renaissance

Quand le murmure devient cri, 2006, Editions Le Livre Ouvert

Prières glanées, 2006, Editions Presses de la Renaissance

Le Combat de l'Amour, 2010, Editions du Livre Ouvert

 

RENCONTRE AVEC TIM GUÉNARD

 

     Je me souviendrai longtemps de ce lundi 14 octobre 2013. C'était un lundi pourtant des plus ordinaires, un  temps clément, très agréable. Nous étions habitués à des températures au-dessus des normales saisonnières, avec de grandes journées ensoleillées et des soirs paisibles au rythme doux des rayons de la lune. Cependant, ce soir-là, la brume avait envahi les longues routes côtières et le murmure du vent s'allongeait sur la mer apportant quelques vagues. J'avais pris le chemin des écoliers, conduisant impavide sur la route goudronnée vers ma destination: Quimperlé. La conférence à laquelle je devais assister avait lieu dans la chapelle du lycée de Notre Dame de Kerbertrand, nichée au bout d'une longue allée bordée d'arbres feuillus où se diffusait, imperceptible, un point lumineux dans la nuit.  J'avais garé la voiture en contrebas, au plus près du portail, songeant qu'il y aurait sûrement du monde tout à l'heure. La montée jusqu'à la chapelle fut délicate, n'ayant ni les yeux d'un chat, ni une lampe de poche pour me guider. L'une des premières à arriver, j'avais le choix de prendre place au premier rang mais bien m'en a pris! J'aurais eu un torticolis pour suivre des yeux celui pour qui j'étais venue. 

     Dans la pénombre, j'observais l'assemblée qui, au fil des minutes, remplit la chapelle. Tous les âges étaient représentés. Il est vrai qu'un tel homme méritait le détour! Quelques semaines auparavant, j'avais lu son livre "Plus fort que la haine". Tim Guénard est arrivé, aussi léger qu'un oiseau malgré sa carrure d'ancien boxeur! le sourire aussi doux qu'un enfant! le regard lumineux et profond dans des yeux minuscules. Nous écoutions tous, avec émotion, cet homme plein d'humour qui vous tutoie avec aisance et vous regarde droit dans les yeux car, dit-il, "les yeux, c'est important. Le regard, c'est la météo! C'est pour ça qu'il ne faut jamais baisser les yeux!" Enfant abandonné par sa mère, dont le seul souvenir sera "un dos qui s'éloigne et de grandes bottes blanches", puis battu par son père, plusieurs années d'hôpital, la solitude d'un enfant qui n'a plus de parents et qui se réjouit seulement d'un simple papier cadeau dérobé à son voisin de lit, les maisons d'accueil et de redressement, des mauvaises fréquentations mais aussi de belles rencontres qui le sauveront. "J'ai quitté l'autoroute de la violence." Voilà en quelques lignes le résumé d'une enfance meurtrie, blessée si fort que la haine viendra le bercer longtemps. Mais "Big Boss" comme il se plait à appeler Dieu, est là, présent dans le médecin qui le sortira de la maison de correction, la juge qui lui fera confiance, dans le professeur de dessin, papa Gaby, le prêtre, ses "frères" handicapés. Dieu n'est jamais très loin lorsqu'on y prête attention: "Ce ne sont pas les hommes qui donnent les grâces aux hommes mais c'est bien Dieu." "Nous sommes appelés à innover!" crie-t-il. C'est montrer que l'on est unique, que l'on peut aimer et être aimer, que les gens différents ont beaucoup d'amour et de beauté en eux et que dans "le coeur de maman et le coeur de papa, nous sommes tous le fruit d'un oui!"

     De conférence en conférence, Tim parcourt le monde, prend l'avion, va en prison. Un détenu lui a offert sa montre car pour lui, le temps n'existe pas. Pour Tim, en revanche, il court ce temps qu'il donne aux autres. Dans chaque ville pauvre visitée, il demande toujours à l'hôtesse de l'air avant d'attérir de lui écrire dans la langue du pays "EAU NON POTABLE", afin que les enfants des bidonvilles qui ne savent ni lire ni écrire, sachent reconnaître les mots du danger. À travers son action, on retrouve l'initiative de Sainte Hildegarde de Bingen qui insistait sur le fait de "ne jamais boire d'eau sauf si l'on est en bonne santé."

     Aujourd'hui, Tim vit près de Lourdes avec sa femme Martine. Ils ont quatre enfants et six petits-enfants. Il cultive le miel et accueille des jeunes en difficulté. Il aura rencontré Marthe Robin et Mère Teresa, des femmes qui ont changé sa vision sur la femme. "Si aujourd'hui j'ai une famille, c'est parce que j'ai été invité à la table de l'amour. Le témoin donne envie aux autres, il montre qu'il n'y a pas de fatalité." Et d'ajouter au sujet des familles: "Des familles qui s'aiment, sèment...."

     Lorsqu'il parle, Tim Guénard s'arrête et vous regarde, interpellant l'être que vous êtes, enfant de Dieu parfois heureux, parfois meurtri. "Regarde la croix autour de mon cou", dit-il à un monsieur assis devant moi... je n'ai pas de croix, car la croix que je porte, elle est là, au fond de mon cœur, c'est ta croix. Tous les matins, poursuit-il, je demande à cinq personnes quel est leur nom et je porte leur croix. Comment t'appelles-tu? me demande-t-il alors, Caroline, et toi? Geneviève, et toi? Nicole, et toi? Pélagie, et toi? Éric... et bien ce soir, je porterai vos souffrances, je prierai pour vous!" Croyez-moi, après cela, on voit la vie autrement. Quelque chose en vous change. C'est certain.

     En rentrant ce soir-là, j'avais le cœur plein d'une paix joyeuse. J'avais préparé un questionnaire pour mon interview que je voulais lui proposer mais je n'ai pas voulu briser l'émouvant souvenir de cette rencontre. En la partageant avec vous, c'est peut-être vous combler d'un manque qui vous empêchait d'être heureux....

Merci Tim pour la très belle et émouvante conférence à laquelle j'ai eu la grande joie d'assister.

Commentaires (1)

Pauline
Merci d'avoir partagée avec nous ces moments authentiques que sont les tranches de VIE tout simplement, avec cette si belle notion du temps qui passe mais qui n'est à aucun moment synonyme d'une fin, et qui à chaque étape réunit les âmes de tous horizons.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau