La Corne à Muse (04/2013)

   Près du bourg de St Jean Trolimon dans la baie d'Audierne, s'étendent depuis le phare d'Eckmühl, la palud et les nombreuses chapelles. Dans un écrin de verdure auréolé d'éclats d'or et d'un ciel parfois tourmenté, la chapelle de Tronoën repose fièrement sur un promontoire de sable. Cette "cathédrale" des dunes, outre l'avantage d'être face au plus beau calvaire breton, offre aux visiteurs épris de vieilles pierres et d'histoire, un travail d'artisanat venu des Alpes. D'avril à octobre, Ghislaine embellit le petit presbytère par son accueil enthousiaste avec ses belles créations en corne que Pierre-Gilles, son compagnon, fabrique dans son atelier de St Jean.

   J'avais pris rendez-vous avec Ghislaine Vigor et Pierre-Gilles Ciccione le jour du printemps, dans leur maison de la rue du Cap Sizun. Entre chats et poissons rouges, dans une atmosphère chaleureuse, ils ont accepté de répondre à mes questions autour d'un thé.

   C'est dans les Alpes, dans les années 70 que Pierre-Gilles a l'idée de travailler la corne. Plein d'imagination et de fougue, il va sur les marchés et les expositions pendant toute la haute-saison. Très vite, il signe sous le nom de "La Corne à Muse", car, dit-il, "on sait que les bijoux en corne sont destinées aux muses".

   Installé à St Jean quelques années plus tard, l'atelier de la "Corne à Muse" restera cependant silencieux de 1995 à 2009 où ils décident finalement de relancer l'activité. Dès lors, celle-ci ne fera que croître malgré un artisanat fragilisé aujourd'hui. Les artisans jouent pourtant "un rôle culturel et social important dans le développement d'une région", déclarent-ils.

   Ghislaine et Pierre-Gilles ont chacun leur travail. Alors que l'une crée, peint, monte et revend des produits traditionnels, le second travaille la corne. "Il y a plusieurs étapes: cuisson, vidage, traçage, débit des pièces." "Il faut s'approprier un thème et travailler tout autour de ce thème tout en sachant qu'il est important d'épurer les formes." "La particularité de l'objet sera l'inspiration de bord de mer et l'inspiration bigoudène (bijoux et statuettes bigoudènes). D'autres petites pièces telles que les accessoires pour les cheveux (peigne, pic à cheveux, catogan, barrette) et les bijoux (bracelet, bague, boucle d'oreilles, collier). Le torque ( collier traditionnel en une seule pièce) et la fibule (ancêtre de la broche pour fermer les capes et les costumes bigoudens) viendront aussi agrémenter leurs spécialités. "Toutes les cultures ont eu des torques: les Gaulois, les Celtes, les Africains..." "La corne interpelle et attire. Sur le site de Tronoën qui est un lieu superbe, où beaucoup d'artisans bigoudens rêvent de travailler, les touristes ne réagissent pas de la même manière qu'à Locronan. Il y a ici de grandes discussions et le contact est plus facile. Le matériau surprend. Les langues se délient: c'est un travail de mémoire. C'est le souvenir de la première trompette, du chausse-pied, du peigne et des boutons..."

   Mais Ghislaine et Pierre-Gilles ont un grand projet: le luminaire (abat-jours en corne). "Il faut savoir se diversifier" pour attirer toute sorte de gens et perdurer dans le temps. "L'artisanat a besoin d'être soutenu par la mentalité générale pour défendre le savoir-faire. C'est la conscience populaire. Ce n'est pas du folklore mais une économie locale!" L'an dernier, Ghislaine et Pierre-Gilles ont été récompensés par deux prix, celui du salon des métiers d'art de Brest et celui du Conseil Général pour l'encouragement des jeunes artisans. "Un prix permet de se faire connaître. L'authenticité du produit est ce qui intéresse. Mais un salon coûte cher, parfois cela peut atteindre les 16000 euros!"

   Dans le regard de Ghislaine et de Pierre-Gilles, mais aussi dans cet échange qui touchait à sa fin, nous sentions bien qu'ils étaient habités par leur art et que l'on ne pouvait rester indifférent, car le coeur apporte à l'esprit ce que l'esprit apporte aux mains, pour créer en vérité tous les objets et leur histoire.

Un grand merci à Ghislaine et Pierre-Gilles et retrouvez-les sur leur site: www.lacorneamuse.com

2013-03-21-15-11-23.jpg2013-03-21-15-13-15.jpg2013-03-21-15-12-26.jpg2013-03-21-15-13-01.jpg2013-03-21-15-12-44-1.jpg

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau